S'engager pas à pas


Les relations conflictuelles entre élèves pèsent sur le climat scolaire.

Dans les couloirs du lycée, en dehors de l'école ou sur les réseaux sociaux, se multiplient les chamailleries et les provocations qui parasitent la vie scolaire des jeunes, et ne s'arrêtent plus une fois la grille du lycée franchie.

"Bien vivre ensemble, ça se cultive !" est une démarche active et engagée qui permet d'accompagner les jeunes dans un projet coopératif où ils ont un rôle central à jouer : celui d'être acteur de la qualité de leurs relations interpersonnelles, de prévenir et régler leurs situations conflictuelles entre pairs et de tendre ensemble vers un climat scolaire positif.

C'est un moyen de :
- former les personnels éducatifs de l'enseignement agricole sur la gestion et régulation de conflits
- responsabiliser les apprenants dans la gestion des conflits
- prévenir les comportements de violence et lutter contre leur banalisation
- améliorer les relations humaines en partageant des valeurs communes
- développer des compétences psychosociales et émotionnelles des apprenants, transposables dans leur environnement scolaire, social et professionnel.

Nous attirons d'ailleurs tout de suite votre attention sur ce que n'est pas le projet "Bien vivre ensemble, ça se cultive !" :
- une solution pour éteindre le feu en cas de crise
- un moyen d'obtenir des informations à caractère personnel pour la communauté éducative
- un dispositif qui se substitue au règlement intérieur, à la Loi.
- un système dans lequel les apprenants gèrent des conflits au-delà de leurs compétences ou les conflits des adultes.

Nous vous proposons de vous mettre en projet afin de répondre à cette problématique tout en s'adaptant à la réalité du terrain.

Le projet "Bien vivre ensemble, ça se cultive !"


S'interroger

Le cadre institutionnel


L'intégration du dispositif dans un cadre institutionnel, qui vient en appui des initiatives locales, permet de légitimer le projet.

Le diagnostic


Comme pour tout projet, il est nécessaire de savoir d'où on part avant de se lancer dans l'action. La réalisation d'un diagnostic s'impose. Cela constituera les fondations sur lesquelles le projet pourra se construire.

Les points de vigilance


Un focus sur quelques points de vigilance, que nous avons repérés au cours de la mise en place de ce projet dans notre établissement, est à prendre en compte avant de vous lancer.



Se mobiliser

La démarche


Le projet « bien vivre ensemble, ça se cultive ! » propose une réponse pertinente et innovante qui met en œuvre une démarche collective de prévention et de régulation des conflits mêlant apport théorique et approche pratique.

La communication


Mettre en place une communication sur l'avancée du projet est nécessaire à sa conduite. En effet, il ne s'agit pas seulement de promouvoir le dispositif en cours, mais de permettre aux membres de la communauté scolaire de connaître la progression de la démarche et permettre à chacun de rejoindre l'équipe à tout moment du projet.

Les bilans réguliers


Comme pour tout projet, la réalisation de bilans tout au long du déploiement du dispositif est indispensable, afin d'en réaliser l'évaluation et de définir ses conditions de pérennisation.

Les résultats


Les résultats attendus et observés au sein de la communauté éducative, tant chez les élèves que chez les adultes, et entre élèves et adultes, deviennent visibles dans un délai relativement court, et se confirment et s'affirment sur la durée.

Retour sur l'expérimentation


Vous trouverez ici quelques témoignages qui pourront vous éclairer davantage.

Ceux-ci sont tous issus de l'expérimentation "Elèves médiateurs de l'enseignement agricole", menée de 2013 à 2016, dans les établissements agricoles publics de Dunkerque (Nord) et de Mirecourt (Vosges).